à la Une

La Touch HD Plus, la liseuse de TEA qui m’a changé la vie !

img_6266

Je suis pro-papier depuis des années. J’aime l’objet livre, son odeur, son toucher, la beauté de l’édition et le rendu dans ma bibliothèque. Alors quand les liseuses ont débarquées, j’étais peu enthousiaste à l’idée de changer mes habitudes. Et puis, il y a un peu plus d’un an, on m’a offert la Touch Lux 3 de TEA, une entreprise qui propose des liseuses qui permettent de lire n’importe quel ebook provenant de n’importe quel site. Rapidement, mes préjugés ont sautés et j’y ai vu de nombreux avantages : je peux lire n’importe quel livre quand je le souhaite sans avoir à transporter l’objet. Plus besoin d’empiler les livres dans ma PAL, je me prends l’ebook et n’achète en physique que les livres que j’ai aimé. C’est plus léger, notamment quand je pars en voyage, ou quand mon sac est déjà bien rempli. Je peux lire dans mon lit sans déranger le chéri avec la lumière. Mais aussi, je n’ai plus la peur de finir mon livre sans avoir de quoi enchaîner par la suite. La capacité de stockage d’une liseuse est assez incroyable ! En tant que libraire, je peux également y télécharger des nouveautés sans avoir à les acheter pour pouvoir les conseiller à mes clients ensuite et sans avoir à passer par un système d’emprunt.

J’étais donc très contente de ma Touch Lux 3 (et je le suis encore !). Et puis en fin d’année dernière, TEA a sorti une nouvelle liseuse, plus petite, plus légère, avec une technologie supérieur à la Lux 3. Forcément, j’ai en envie de la tester. Lire la suite de « La Touch HD Plus, la liseuse de TEA qui m’a changé la vie ! »

à la Une

Cette année, c’est décidé : je m’organise !

img_6171

C’est en discutant avec une collègue que m’est venue cette idée d’article. Je me trimbale partout avec un énorme planner ultra chunky, véritable bureau ambulant. Intriguée, elle est venue me demander quelle était ma méthode, voulant, elle aussi, trouver la sienne. Et j’ai pris tellement de plaisir à en discuter avec elle que j’ai eu envie de partager ici aussi, mon amour pour les planners, les travelers et les cahiers en me disant que cela pourrait peut-être aider certains d’entre-vous qui chercherait à se lancer.

Avant toute chose : il n’y a pas qu’une seule méthode. Il en existe des tas, toutes différentes. Le plus important et le plus ardu, est de trouver la sienne. Aussi, il ne faut pas hésiter à en tester autant que nécessaire.

I. Planner, cahier ou traveler, lequel choisir ?

Les supports pour s’organiser sont nombreux et il est parfois difficile de savoir lequel sera le plus adapté à votre choix d’organisation. Voici un tour d’horizon pour y voir un peu plus clair ! Lire la suite de « Cette année, c’est décidé : je m’organise ! »

Whispering, les voix du silence : Une petite pépite pleine de douceur….

cover

Kôji est aujourd’hui un lycéen ordinaire. Mais lorsqu’il était enfant, il avait une capacité unique : celle d’entendre les pensées de tout ce qui l’entoure. Les objets, les plantes, les animaux… Mais aussi et surtout celles de ses proches. Très vite, ce don s’est en réalité révélé être une malédiction ostracisante. Ses parents eux-mêmes commençaient à craindre leur enfant, qui pouvait sans le vouloir connaître leurs pensées les plus intimes. À l’adolescence, Kôji a perdu ce pouvoir, et il réussit désormais tant bien que mal à s’intégrer au lycée. Mais un jour, il croise la route d’un petit garçon qui, comme lui autrefois, possède ce « don ». D’abord réticent et indifférent, voire effrayé, il va finalement se prendre de sympathie pour lui et décider de l’aider. Au même moment, un changement s’opère en lui…

55454

C’est en voyant tous les bons retours qu’il avait sur le net que j’ai décidé de donner sa chance à Whispering. Je ne savais pas à quoi m’attendre en démarrant la lecture mais j’ai rapidement compris, au fur et à mesure que je dévorais le premier tome, ce qui charmait autant les gens. Lire la suite de « Whispering, les voix du silence : Une petite pépite pleine de douceur…. »

On n’est jamais bizarre sur Internet (ou presque), lecture rafraîchissante et surprenante !

81gDp7iHj0L« Salut. Je m’appelle Felicia Day. Je suis actrice. La nana bizarre dans cette série de SF ? Mais si, vous voyez de qui je veux parler. Je ne suis jamais sur l’affiche, mais j’ai quelques chouettes scènes qui font rire les téléspectateurs. Vu que je suis rousse, je collectionne les sixièmes rôles, et j’ai pratiquement inventé l’archétype de la hackeuse mignonne mais complètement barrée.

Il y a sept ans, j’ai commencé à tourner des vidéos dans mon garage avec une caméra d’emprunt. Aujourd’hui, je jongle entre mes rôles à la télé, l’écriture, la production et la gestion d’une compagnie de vidéos Internet appelée Geek & Sundry. Je suis également une fana des médias sociaux (« accro » est mon deuxième prénom) : plus de deux millions et demi de personnes me suivent sur Twitter et je suis souvent la seule femme sur la liste des nerds les plus éminents, ce qui m’a valu de me faire introniser « Reine des Geeks » par la presse. Personnellement, je refuse d’utiliser ce titre, mais quand quelqu’un d’autre l’utilise je ne discute pas. Je le prends comme un compliment. C’est vrai, quoi ! Qui n’a jamais rêvé d’hériter d’une dynastie juste parce que c’est dans son sang ? Pas besoin de bosser. Juste ! Vous êtes l’élue ! »

55454

Felicia Day, je l’ai connue pour son rôle de potentielle dans la dernière saison de Buffy (si vous savez, la petite rouquine toute mimi !). Mais c’est dans Supernatural que je suis tombée sous son charme (elle joue Charlie, une jeune femme geek, pleine de peps qui se retrouve malgré elle dans le collimateur de monstres. C’est un peu la petite soeur que n’ont jamais eu les frères Winchester, une sacrée badass !).

J’avais eu vent de ce livre où elle raconte son parcours, ses difficultés, ses doutes, ses combats….  Et en lisant, on s’identifie facilement à elle. Parce que Felicia Day, c’est une femme simple, proche de son public et c’est rafraîchissant. Lire la suite de « On n’est jamais bizarre sur Internet (ou presque), lecture rafraîchissante et surprenante ! »

Barbie, The Icon : La bible référence pour tous les nostalgiques !

51NPanOiDoLUne poupée Barbie est vendue toutes les trois secondes quelque part dans le monde.

Créée en 1959, symbole de la femme libre dans toutes les cultures et tous les pays, elle n’a pas pris une ride et a su rester moderne grâce à ses nombreux changements de style et de physionomie. Dans ce magnifique recueil, on suit l’évolution de la poupée Barbie, sur fond d’événements mondiaux historiquement et culturellement importants. Au fil du temps, Barbie a incarné près de 150 professions et représenté plus de 40 nationalités différentes. Icône de la mode, elle a collaboré avec plus de 75 designers, dont Valentino, Versace, Dior, Gucci, Calvin Klein, Prada et Givenchy.  Barbie a brisé les barrières culturelles, sociales et linguistiques, tout en faisant preuve d’un fabuleux sens de la mode. Organisé en cinq chapitres – Barbie au fil du temps, Chronologie, Barbara Millicent Roberts, Icône du style, Forever… Superstar – Barbie, The Icon célèbre l’impact qu’a eu Barbie sur trois générations : mode de vie, style, culture pop…

55454Ce livre me faisait de l’oeil depuis sa sortie. Barbie, j’ai grandie avec, c’est une part de mon enfance, alors forcément, la nostalgie s’est emparée de moi lorsque je l’ai vu. Lire la suite de « Barbie, The Icon : La bible référence pour tous les nostalgiques ! »